Seniors – Une défaite et des regrets pour la Une

Seniors – Une défaite et des regrets pour la Une

 

Rapidement menés au score, les hommes de Mourade Kalkoul croyaient avoir fait le plus dur en revenant au score, mercredi, sur le terrain de la Fouillouse. Mais en ne concrétisant pas leurs temps forts, les coéquipiers de Jacky Cluzel, auteur d’un doublé, se sont faits surprendre dans les dernières minutes pour une nouvelle contre-performance dans cette poule d’Excellence (2-3).

 

Pour se relancer, il va falloir patienter. Trois jours après avoir chuté à domicile devant Chambéon-Magneux (1-2), les Rouges et Blancs ont, de nouveau, rendu les armes, mercredi, lors de la huitième journée de championnat. La faute à une fin de match mal gérée, ponctuée d’une troisième et dernière réalisation de la part des Feuillantins dans une rencontre alors débridée. Piégés sur une reprise à l’entrée de la surface après un long coup-franc, William Jousserand et ses coéquipiers devront donc se contenter de regrets, à défaut de victoire. Le portier talaudiérois avait déjà dû aller chercher le cuir au fond de ses filets à deux reprises en tout début de match. En cause, une entame complètement ratée, ponctuée de deux buts adverses en l’espace de dix minutes.

 

Bien décalé en profondeur, le capitaine stellien, Jacky Cluzel, est tout de même parvenu à réduire la marque dès le quart d’heure de jeu en ajustant le gardien adverse d’un lob astucieux de plus de vingt mètres. L’occasion d’équilibrer les débats au sein de l’enceinte feuillantine. Quelques occasions sont ensuite venues animer la fin du premier acte, notamment côté visiteur avec un centre de Mathieu Grail venu de la gauche que Loïc Baumheier ne peut qu’effleurer, enlevant de peu le cuir à Clément Reynaud, en embuscade.

 

La reprise de Cluzel remet les compteurs à égalité

 

Jacky CluzelAu retour des vestiaires, les locaux se sont retrouvés tout proche de refaire le break mais l’attaquant adverse n’est, lui, pas parvenu à ajuster son lob devant Jousserand à l’entrée de la surface. Dans la foulée, la mainmise talaudiéroise a enfin pu s’exprimer. Et trouver une occasion pour la concrétiser. Juste avant l’heure de jeu, un centre contré de Mathieu Grail arrive en retrait à vingt-cinq mètres des buts adverses. Endroit choisi par Jacky Cluzel pour asséner une belle reprise de volée, venue se loger dans le soupirail droit du portier adverse.

 

Alors revenus à hauteur, les hommes de Mourade Kalkoul ont poursuivi leur travail de sape. Sur une belle action collective, initiée par Jacky Cluzel et relayée par Albéric Aulanier et Yannick Fauriel, Kilian Sayad a failli donner l’avantage aux siens pour la première fois de la rencontre. C’était sans compter sur l’intervention du gardien adverse, déviant la tentative adverse en corner. La Fouillouse ne s’est, tout de même, pas laissée abattre, leur meneur de jeu venant buter de près sur William Jousserand. Un face-à-face, les Rouges et Blancs en auront un, eux-aussi, mais Kilian Sayad a été mis en échec par le gardien des Verts.

 

Un manque d’efficacité qui va finalement se payer dans les toutes dernières minutes avec ce troisième et dernier but de la journée pour les locaux. La formation de Jean-Marie Lorillo a même eu l’occasion d’aggraver la marque sur un contre foudroyant à l’entame des arrêts de jeu. Mais l’attaquant adverse n’a finalement trouvé que le poteau face au but vide. Qu’importe, la Fouillouse tient sa victoire. Et la Talaudière ses regrets. Voilà les Stelliens désormais neuvièmes de cette poule d’Excellence avant de recevoir Grand-Croix/Lorette, dimanche, sur la pelouse du stade Marcel-Thinet (14h30).