Seniors – Nouvelle désillusion pour l’équipe fanion (1-2)

Seniors – Nouvelle désillusion pour l’équipe fanion (1-2)

 

Après deux matchs sans défaite, l’équipe Une de l’ES Talaudière est retombée dans ses travers, ce dimanche (1-2). Un revers face à Saint-Georges-d’Espéranche qui fragilise un peu plus la situation des hommes de Mourade Kalkoul dans cette poule D de PHR.

 

La route jusqu’au maintien est encore longue. Dimanche, les coéquipiers de Jacky Cluzel ont hypothéqué une belle chance de revenir sur un adversaire direct. Aux termes d’une rencontre fermée, les Rouge et Blanc ont finalement dû s’incliner devant une solide formation iséroise. Avec ce sixième revers en treize rencontres, ils pointent désormais au dixième rang du classement. Une place peu confortable de premier relégable, à quatre longueurs, déjà, de leurs prédécesseurs. Pourtant, tout avait bien commencé pour les locaux. À l’issue d’une entame de match équilibrée, Yacine Maouchi a ouvert le score d’un magnifique coup-franc direct. Mais les minutes suivantes se sont avérées bien moins favorables aux Stelliens. Un duel entre Madjid Boubekeur et un attaquant adverse a infligé une double peine au portier talaudiérois. Une expulsion d’abord. Un penalty, ensuite, transformé avec brio.

 

Réduits à dix et privés d’Albéric Aulanier, blessé au dos, Jacky Cluzel et consorts n’ont pas trouvé la solution pour endiguer cette vaste période de doute. Au retour des vestiaires, les Isérois ont même profité de leur supériorité numérique pour inscrire un deuxième but. Par manque de folie et d’imagination, les Stelliens ne sont pas revenus au score. Entré en jeu dans les buts talaudiérois, William Jousserand a même dû s’employer pour éviter que l’addition ne se corse. Après cette défaite, une réaction est attendue dès le week-end prochain avec un déplacement périlleux chez le voisin stéphanois de Côte-Chaude, actuel deuxième de cette poule de PHR.

 

Du côté de l’équipe réserve, l’embellie se poursuit. Victorieux face aux Portugais de Saint-Etienne (2-1), les hommes de Mickaël Cluzel ont empoché un troisième succès de rang et un quatrième match sans défaite en 2014. S’ils ont ouvert rapidement le score par Younès Regrag, les coéquipiers de Guillaume Garcia se sont montrés des plus poussifs, tout au long de la rencontre. Incapables de faire la différence, les Rouge et Blanc sont restés sous la menace de leurs adversaires du jour. Une menace bien réelle quand, à l’heure de jeu, les Stéphanois ont égalisé d’une tête croisée sur un coup-franc excentré. Sur une action litigieuse, Mathieu Matias a finalement offert la victoire aux siens. Un succès étriqué mais ô combien précieux. Voilà désormais l’équipe réserve au neuvième rang de cette poule de Première série, reléguant les Portugais, actuels premiers relégables, à sept longueurs.