Coupe de France : ça passe pour Sorbiers, ça casse pour la Talau

Coupe de France : ça passe pour Sorbiers, ça casse pour la Talau

 

Quatre jours seulement après la reprise de l’entraînement, l’ES Sorbiers est parvenue à franchir le premier tour de la Coupe de France, dimanche, en allant battre Ecotay Moingt (3-1).

 

La saison commence bien pour les hommes de Rémy Saminada. Après trois séances d’entraînement (mercredi, jeudi, vendredi), ils ont réussi à se sortir du piège de la Coupe pour se hisser au deuxième tour. Dans cette rencontre ponctuée de nombreuses occasions face à Ecotay Moingt, un adversaire évoluant deux étages plus bas (District 4, ex-2e division), les Verts ont été plus réalistes. Dans les buts, Julien Nielacny s’est aussi employé à plusieurs reprises pour suppléer sa défense.

 

Avec un effectif très jeune (21 ans de moyenne d’âge), les Sorbérans ont fait preuve de beaucoup d’envie malgré un certain manque de rigueur, à corriger pour le prochain tour. Le coach sorbéran a aussi retenu de bons enchaînements offensifs, une certaine fragilité défensive mais un contenu finalement correct pour un premier match.

 

Grâce à des réalisations de Paul Ferouli, Joris Saby Charlin et Johan Fayolle, les coéquipiers de Yohan Mazenod retrouveront donc Rive de Gier (District 1, ex-Excellence), dimanche prochain (15h), au stade Félicien-Chabrol, pour le deuxième tour de cette Coupe de France.

 

Déjà la fin de l’aventure pour l’EST

 

En revanche, les voisins de la Talaudière n’ont pas eu autant de réussite. En déplacement à Aveizieux (District 3, ex-1re division), les coéquipiers de Damien Fourneyron ont subi leur premier accroc de la saison. Près de deux semaines après la reprise, les Rouges et Blancs n’ont pas réussi à se mettre dans le rythme. Inefficaces devant, ils ont été punis derrière en concédant l’ouverture du score sur un centre mal ajusté pour tromper Gaëtan Barralon.

 

Malgré quelques rares mouvements intéressants, les hommes de Mourade Kalkoul ont été trop irréguliers pour peser dans les duels. Après avoir concédé un deuxième but avant la pause, ils en ont pris un troisième au retour des vestiaires. Le sursaut d’orgueil aperçu en fin de rencontre leur aura permis d’inscrire deux buts (un corner direct de Maël Berne et un coup franc de Zak) pour relancer le suspens. En vain. Les voilà d’ores et déjà éliminés.

 

A eux, désormais, de retourner au travail dès mardi soir pour une nouvelle semaine d’entraînement, ponctuée d’un match amical mercredi face à Côte Chaude, pour aborder de manière plus conquérante le début du championnat, dimanche 3 septembre, face à la réserve de Veauche.